Le Mobilier national au pavillon d'honneur d'Orly

Les œuvres du Mobilier national sont présentées à l’aéroport d'Orly dans un somptueux écrin. Retour sur le partenariat entre le Mobilier national et le Groupe ADP (Paris Aéroport).

Pavillon d'honneur d'orly

Photo © Groupe ADP, Alain Leduc

« Nous pourrions imaginer quelque chose ensemble », la rencontre et l’entente immédiate entre Augustin de Romanet, président-directeur général du groupe ADP (Paris Aéroport), et Hervé Barbaret, directeur du Mobilier national, sont, comme le révèle le second, à l’origine du partenariat entre les deux institutions. Lequel, en outre, a bénéficié d’un contexte très favorable : l’installation du Groupe ADP dans son nouveau siège social implanté au cœur de la plateforme aéroportuaire de Paris-Charles de Gaulle.

Le premier acte a tout d’une entrée en matière parfaite : « Lorsqu’Augustin de Romanet m’a demandé de lui adresser des propositions pour le bureau qu’il allait occuper sur le site de Roissy, j’ai immédiatement pensé au meuble dessiné par Christian Ghion réalisé par l’Atelier de Recherche et de création. Il ressemble à une aile d’avion et attendait une nouvelle affectation ». Le directeur du Mobilier national a vu juste : « Je suis tombé en arrêt devant la magnifique table de Christian Ghion. Elle m’a plu instantanément par ses lignes futuristes, ses dimensions hors normes (ndlr : 3m20) pour un poids relativement léger (ndlr : 90 kg). Enfin, son revêtement en fibre de carbone m’évoque l’univers aéronautique » confirme Augustin de Romanet.

Place au deuxième acte. Le PDG du Groupe ADP, qui à chacune de ses visites au Mobilier national, s’émerveille des trésors qu’il découvre dans les ateliers et les réserves, propose que le nouveau Pavillon d’honneur de l’aéroport de Paris-Orly alors en construction devienne en quelque sorte le showroom du Mobilier national qui pourrait y présenter des meubles, des tapis et tapisseries, et plus largement l’ensemble de ses savoir-faire. « L'idée était à la fois de mettre en valeur des œuvres illustrant l'excellence du design français, mais aussi d’accueillir dignement les chefs d'état et les délégations internationales avec des créations d'exception » précise Augustin de Romanet.

Livré début mars 2017, le nouveau Pavillon d'honneur présente une architecture simple et épurée. Sur un seul niveau, sa forme hexagonale accueille, en son centre, un grand hall d'accueil baigné d'une lumière naturelle grâce à un plafond de verre. L’ensemble des volumes est décoré avec des œuvres contemporaines. Dans cet écrin de 1 000 m², le Mobilier national est partout.

Il est présent à travers des œuvres créées par l’Atelier de Recherche et de Création et des commandes auprès d’éditeurs de meubles prototypés par l’ARC, à l’instar d’un ensemble d’Andrée Putman ou d’une édition du designer Noé Duchaufour-Lawrance. Et surtout, à travers un ensemble réalisé par Christian Ghion de quinze fauteuils et d’une table basse dite "furtive" dans le même esprit que le bureau. « Les logiciels d’aménagement intérieur présentent systématiquement deux types de sièges, les sièges Barcelona de Mies van der Rohe et les sièges LC2 de Le Corbusier, des objets fantastiques mais qui datent des années 20. Nous avons voulu un objet qui soit spécifique à l’aéroport d’Orly avec cette ambition qu’à terme il devienne une référence » indique Hervé Barbaret.

Si le Pavillon d’honneur de l’aéroport d’Orly, propriété du Groupe ADP, ne dispose d’aucun statut particulier, il n’en est pas moins un lieu « éminemment républicain » selon Hervé Barbaret. « C’est souvent la porte d’entrée en France des personnalités les plus éminentes. Que le Mobilier national, héritier du Garde-Meuble royal, soit associé à cette première image de la France, est un symbole magnifique ». Les deux institutions souhaitent réfléchir ensemble chaque année au choix des œuvres présentées dans le Pavillon d’honneur.

« Je suis heureux de notre collaboration avec le Mobilier national. Elle nous permet d'exposer des œuvres d'exception pour des personnalités officielles qui le sont tout autant. Symboliquement, c’est un geste d'accueil fort des chefs d'état et de leurs délégations de la part du Groupe ADP et de la République. Les trésors du Mobilier national magnifient l'architecture du lieu et sont des ambassadeurs du savoir-faire français en matière d'artisanat d'art. Exposées dans un lieu noble, ces œuvres prennent toute leur dimension » conclut Augustin de Romanet.

 

Pavillon d'honneur d'Orly
Pavillon d'honneur d'Orly
Pavillon d'honneur d'Orly

1 Hervé Barbaret est directeur du Mobilier national jusqu’au 28 juin 2017, date de sa nomination comme Secrétaire général du ministère de la Culture.

Le site internet du groupe ADP

Map