Le chantier des collections textiles

Riche de 35.000 pièces allant du 18ème siècle à nos jours, la collection des textiles du Mobilier national fait face à un double défi : moderniser son lieu de conservation et accroître son rayonnement.

Collections Textile Mobilier national

Réserves collections textiles. Photo © Mobilier national, Thibaut Chapotot

Une collection unique au monde, patrimoniale et vivante

Depuis le 18e siècle, la collection des textiles du Mobilier national s’est constituée au fil des ameublements des résidences royales, impériales et aujourd’hui présidentielles. Le Mobilier national, ancien Garde-Meuble de la Couronne des souverains français, a toujours eu pour mission de commander les textiles d’ameublement pour les différentes résidences du pouvoir : autrefois pour les châteaux de Versailles, Fontainebleau, Compiègne, les palais des Tuileries et de Saint-Cloud, aujourd’hui pour les pièces d’apparat du Palais de l’Élysée, de l’hôtel de Matignon, des ambassades et des ministères.

Le Mobilier national conserve à la fois les lés de tissus et les passementeries commandés pour ces ameublements, lorsqu’ils n’ont pas été utilisés, et les confections de sièges, rideaux et tentures qui lui ont été retournés après usage. Riche de 35.000 pièces textiles allant du 18e siècle à nos jours, la collection se caractérise par une importance historique, technique et esthétique dans l’histoire du décor textile français. Ainsi les soieries d’ameublement commandées par Napoléon bénéficient d’une renommée internationale. L’attachement de la collection aux lieux du pouvoir lui donne également une spécificité unique au monde. C’est aussi une collection vivante, qui conserve des textiles récents encore utilisés par les ateliers de confection du Mobilier national pour les ameublements actuels.

Un lieu de conservation conçu par Auguste Perret

Du fait de la fragilité du matériau textile, la collection est conservée en réserve et ses pièces ne sont présentées au public que dans le cadre d’expositions temporaires.

La réserve est située au sein du bâtiment du Mobilier national, conçu par Auguste Perret en 1936. Grande et fonctionnelle, munie de hautes armoires peintes en gris clair, elle n’a subi pratiquement aucune modification depuis sa création. Le lieu est donc aussi authentique que vétuste et des travaux de rénovation s’imposent.

A côté de cette réserve, une salle a été aménagée dans les années 1980 pour accueillir la collection des soieries du Premier Empire. Ses placards en acajou renferment les chefs-d’œuvres de la collection.

Collections textiles : un chantier pour faire connaître et valoriser le fonds

Le Mobilier national s'engage dans une recherche de mécénat pour accompagner cet ambitieux chantier des collections textiles.


/ Responsable fonds textiles d'ameublement et soieries :
Marie-Amélie Tharaud, conservatrice du patrimoine, inspectrice des collections du Mobilier national.