Privatisation d'espaces

Photo : Isabelle Bideau
Photo : Didier Herman
Photo : Didier Herman
Enclos des Gobelins
Enclos des Gobelins
Enclos des Gobelins
Photo : Yvan Moreau
Photo : Yvan Moreau
Photo : Yvan Moreau
Photo : Yvan Moreau
Photo : Yvan Moreau
Photo : Yvan Moreau
Photo : Isabelle Bideau
Photo : Jean-Pierre Humbert
Photo : Jean-Pierre Humbert
Photo : Jean-Pierre Humbert
Tournage de films.
Tournage de films.

Photo : Isabelle Bideau

Photo : Didier Herman

Photo : Didier Herman

Enclos des Gobelins

Enclos des Gobelins

Enclos des Gobelins

Photo : Yvan Moreau

Photo : Yvan Moreau

Photo : Yvan Moreau

Photo : Yvan Moreau

Photo : Yvan Moreau

Photo : Yvan Moreau

Photo : Isabelle Bideau

Photo : Jean-Pierre Humbert

Photo : Jean-Pierre Humbert

Photo : Jean-Pierre Humbert

Tournage de films.

Tournage de films.

« Un village préservé » en plein cœur de Paris

Depuis, plus de quatre siècles, le Mobilier national rayonne sur un site unique au cœur de la capitale, « l’enclos des Gobelins », véritable havre de paix mêlant bâtiments historiques et jardins.

 

Le Mobilier national, héritier du Garde-Meuble de la Couronne, et Les Manufactures nationales sont inséparables depuis Colbert sans toutefois se confondre.
Réunis sur un même site depuis 1937, date de la construction des actuels bâtiments du Mobilier national au voisinage immédiat de l’enclos historique des Gobelins :
/ Le Mobilier national est installé depuis cette date dans un bâtiment construit par Auguste Perret sur les anciens jardins de la manufacture des Gobelins ;
/et l’enclos historique des Gobelins dont les bâtiments, répartis autour de plusieurs cours remontent en partie au XVIIe siècle.

 

Le long bâtiment en rez-de-chaussée, aux murs jaunes, abrite un des deux ateliers de la manufacture des Gobelins depuis 1662. Dans la cour Colbert, se dresse l’ancienne chapelle de la manufacture édifiée en 1723, qui a conservé son décor intérieur de l’époque notamment une corniche stuquée. A droite de la chapelle se trouve l’atelier de teinture occupé au XIXe siècle par le chimiste Eugène Chevreul. Un peu plus loin, des salles de dessin ou les petits salons du pavillon d’Angiviller.

 

La Galerie des Gobelins, construite en 1914 par l’architecte Jean-Camille Formigé, accueille les expositions temporaires du Mobilier national. Elle est constituée de deux plateaux d’environ 450m² chacun et peut accueillir jusqu’à 500 personnes.

 

Différents types d’événements et de tournages peuvent être organisés dans ce site exceptionnel, classé monument historique.

 

Un village préservé en plein cœur de Paris, un lieu d’histoire et de création.

> Télécharger la brochure : "Venez tourner aux Gobelins''

Contacts
Service de la communication et des partenariats
Thomas Aillagon
thomas.aillagon@culture.gouv.fr
Céline Méfret
celine.mefret@culture.gouv.fr
T. 01 44 08 53 20
 

Partager