Les Gobelins au siècle des Lumières
Un âge d’or de la Manufacture royale

En ce moment
Galerie des Gobelins - Paris
8 avril 2014 - 18 janvier 2015
NO
no
no
no
no
no
no
no

Photographie : Jean-Philippe Humbert

Photographie : Jean-Philippe Humbert

Photographie : Jean-Philippe Humbert

Photographie : Jean-Philippe Humbert

Photographie : Jean-Philippe Humbert

Photographie : Jean-Philippe Humbert

Photographie : Jean-Philippe Humbert

L'Histoire de Don Quichotte de Charles Coypel – ©M obilier national / Isabelle Bideau

Un florilège des meilleures tapisseries tissées aux Gobelins au XVIIIe siècle sera présenté accompagné de modèles peints des collections du Mobilier national.
L'élan extraordinaire de la refondation en 1662 de la seconde manufacture des Gobelins sous la direction de Charles Le Brun, se répercute au XVIIIe siècle.

 

Les traditionnels sujets religieux (L'Ancien Testament d'Antoine Coypel) sont tissés parallèlement à une grande nouveauté inspirée du roman de Cervantès, dont le succès ne se démentira jamais. Les sujets d’histoire épique (L’Histoire de Marc-Antoine d’après Charles Natoire) sont maintenus, tandis qu’apparaissent des séries moins édifiantes destinées aux appartements royaux (la tenture des Amours des dieux d’après différents peintres dont François Boucher et Joseph-Marie Vien). A côté de ces innovations, des répliques d’après des pièces du XVIe siècle restent recherchées. Les dernières années du siècle correspondent à un retour au passé national (tenture de L’Histoire de France). Les meubles en tapisserie (canapés et fauteuils) caractérisent également cette époque de profusion créative.
 

Œuvres exposées: 25 tapisseries ; 25 cartons originaux ou maquettes ; 25 dessins et gravures.
Commissaire : Jean Vittet
 

Cette exposition bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour la restauration des cartons peints

 

> Communiqué de presse

Partager